Les gros

Deux extraits depuis un article sur cyberpresse.ca : "La Coalition contre l'obésité morbide entend faire pression sur le gouvernement du Québec afin que les 3500 personnes actuellement sur les listes d'attente obtiennent la chirurgie bariatrique dont elles rêvent pour retrouver la santé et reprendre confiance en elles-mêmes."

"C'est un problème de société: l'accessibilité à la malbouffe, le manque d'exercice. C'est une roue qui tourne en fait", a déclaré Josée Roy, cofondatrice de la coalition

Je ne suis pas docteur, mais ces gens à long terme vont-ils toujours chercher la solution facile? "Docteur, j'ai mal à la tête, donnez moi une pillule. Je suis dépressif, donnez-moi un anti-dépresseur. Je suis gros, faite moi une opération" Dans tout cela, où est leurs efforts à eux?

Font-ils sept heures d'activités intenses par semaine? Surveillent-ils leur ratio d'entrée et de sortie d'énergie? Regardent-ils la qualité de leur nourriture?

Je crois que l'opération peut fonctionner à court terme, mais c'est le long terme dont il faut ce questionner. Que va-t-il arriver à gens lorsqu'ils auront un gros problème? Ils n'auront pas appris à surmonter l'infranchissable! C'est ça avancer dans la vie! Franchir des étapes!

Puisque ces gens n'auront pas trouvé la source véritable au problème, que va-t-il ce passer avec ces gens dans 15 ou 20 ans?

J'ai hâte de voir ces études dans le futur.

L'article en question : http://www.cyberpresse.ca/article/20071010/CPACTUEL/71010112/6688/CPACTU...