Buenos Aires, partie 4 – L'héritage d'une ville et des visites

Buenos Aires est une belle ville avec de belles personnes! :) Au 16e et 17e siècle, il y a eu la colonisation espagnole et ceci donne à la ville une forte influence Espagnole et Européenne. L'architecture, les gens et le mode de vie. Les femmes sont, de mon point de vue, un mélange d'italien, d'espagnol, de français et d'argentin. Le meilleur des mondes quoi et plus dans mes goûts :) De mes préférences, il y a plus de femme qui me plaît visuellement. Ça tient aussi pour les hommes en passant. Ce que je me demande le plus, c'est si eux se trouvent aussi beau. Je suis passé dans quelques parcs et quelque part, sauf le fait qu'on entent le trafique, ils a y beaucoup de jeunes couples qui prennent du bon temps ensemble et s'embrassent. Par contre ici, le reste de l'histoire ne change pas, parfois les deux s'embrassent allègrement et parfois l'homme résiste un peu à ... l'engagement? Ou de s'embrasser en publique? Oh et présentement, c'est le printemps ici.

Pour visiter la ville, il vous faut absolument la carte « Subte », qu'on peut obtenir en sortant de l'aéroport au kiosque d'information touristique. La carte comprend toutes les stations de métros, incluant la nouvelle ligne « H » qui sera terminé en 2008, et tous les noms de rues. Merci Fannie! :)

Si vous avez accès à Internet depuis votre résidence, vous pouvez utiliser ce site, extrêmement pratique lorsqu'on cherche une rue http://mapa.buenosaires.gov.ar/sig/

Je suis allé voir la « grosse fleur de métal ». Spécial. C'est une énorme fleur de métal qui s'ouvre lorsqu'il fait chaud. Tout ceci contrôlé par ordinateur évidemment ;)

Il y a aussi la Boca. Un cartier pauvre qui fait la joie des touristes. En résumé, beaucoup de touristes, des maisons peints en pleins de couleurs et si on s'éloigne des couleurs, des gens pauvres. Il y a aussi des danseurs de tango qui veulent se faire prendre en photo avec les touristes, des pub-bar-resto et encore des touristes. Puisque ceci attire beaucoup de touristes, ceux qui ne sont pas dans la zone ont commencé à peindre eux aussi leurs maisons et le village s'étend pour prendre avantage de l'économie.

Beaucoup plus intéressant, il y a le « cementerio de la Recoleta », un grand cimetière avec des tombes géantes. Comment grand vous dites? Assez grand pour qu'une personne me demande où ce situe la sortie. Une personne qui n'a pas le sens de l'orientation pourrait facilement ce perdre.

La région du port de Buenos Aires et les rues avoisinantes sont vraiment polluées. Lorsque je marchais dans la rue, mon nez piquait, un bon indicateur. Dès que j'ai quitté la région, mon nez était déjà mieux. Je ne sais pas si il y a des règlements d'échappement des véhicules, mais voir un autobus suivis de boucane noire, n'est pas rare. Tout comme le Vieux-port à Montréal, tout est plus cher ;)

Tel quel, Buenos Aires est une belle ville, mais je crois qu'il serait plus intéressant d'y vivre que de la visiter. Si vous avez un emplois qui vous paye en canadien et que vous habitez ici, vous êtes riche. Vous allez même pouvoir pratiquer votre espagnol :) En revange, j'attendrais des lois sur l'émission de gaz avant de m'y installer!

Oh et en parlant de boucane, un règlement récent fait en sorte qu'il n'y a pas de cigarette dans la plupart des lieux publics comme les restaurants! Ya!

À suivre...

Cementerio de la Recoleta
Cementerio de la Recoleta
La Boca
Plaza de Mayo
Facultad de Ingenieria